Organisation familiale : pourquoi et comment mettre en place des règles à la maison

Vous vous sentez débordé(e) ? Vous avez l’impression de répéter dix fois les mêmes choses à vos enfants ? Ces derniers ne vous aident pas ou peu dans les tâches ménagères ? Vous avez l'impression de déranger vos enfants constamment, de mendier de l'aide ? Vous ressentez une charge mentale écrasante ? Vous avez parfois l’impression d’avoir besoin de l’assistance de Mary Poppins ou Super Nanny ? Si vos réponses sont positives, alors vous avez surement besoin de revoir votre organisation familiale.

Sommaire :

Qu’il n’y ait qu’un seul enfant à la maison ou bien qu’il s’agisse d’une famille nombreuse, les parents font souvent face à un manque d’harmonie et de sérénité au sein du foyer. Cela est même accentué au sein des familles recomposées ou monoparentales, l’organisation naturelle de la famille y étant bouleversée.

Une bonne répartition des tâches au sein d’une maison est essentielle pour que cette dernière puisse fonctionner en harmonie. Le souci : cette répartition est souvent très inégale, en défaveur de la mère de famille, qui se sent alors parent par défaut. Le parent par défaut, c’est celui à qui incombe de penser à tout, pour tout le monde, tout le temps. Derrière ce terme se cache une réalité bien difficile pour ce parent : l’impression constante d’être débordé, d’avoir oublié quelque chose, de toujours avoir une tâche à faire, et surtout de ne pas voir le bout du tunnel. Jamais.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi et comment une maîtresse d’école réussissait à éduquer dans le calme et la joie parfois plus de 20 enfants, alors que vous vous sentez dépassé avec seulement une poignée d’enfants à la maison ? Tout réside dans l’organisation familiale. Alors il est temps de repenser votre maison comme une petite école, où l’enfant est au cœur même de son fonctionnement !



Pourquoi mettre en place une organisation familiale ?


Femme qui médite, vue de dos, au bord d'une cascade

A force de vouloir jouer les super-maman ou super-papa, on en oublierait presque que l’organisation d’une maison doit se faire en famille. C’est pourquoi on parle d’organisation familiale. Tout gérer seul(e) engendre une charge mentale écrasante, très difficile à supporter.

Se laver les dents, débarrasser la table, ranger ses jouets, préparer ses affaires de sport ou son cartable, mettre ses affaires au linge sale, etc. Si vous lisez cet article, c’est probablement parce que vous faites partie de la majorité des parents qui doivent répéter inlassablement ces mêmes choses à leurs enfants, jour après jour.  Bien souvent, les résultats ne sont pas là, ou ne sont que temporaires, éphémères même.

Mais pourquoi ? Comment se fait-il que la plupart des enfants n’intègrent pas ces règles de vie pourtant élémentaires et si simples à vos yeux ? Comment faire pour arrêter de répéter les mêmes choses dix fois, cent fois ?

La réponse ? Une nouvelle organisation !



C’est quoi une bonne organisation familiale ?


Une bonne organisation familiale doit être non contraignante pour les enfants, valorisante, pédagogique, participative et amusante !

Vous devez comprendre que si l’enfant ne fait pas quelque chose pour lui, il le fait alors pour ses parents, pour obéir, ou même parfois pour éviter la punition. Et en neurosciences, il a été admis que mettre en place une éducation punitive produit certes l’effet escompté, mais sur un très court laps de temps. C’est contre-productif, et ne contribue pas au bon développement personnel de vos enfants.

Là est tout l’enjeu de l’organisation familiale. En effet, menacer, punir fonctionne, mais à très court terme et sera néfaste pour la croissance personnelle de vos enfants. La preuve, vous devez recommencer chaque jour. Si l’enfant ne voit pas le but de l’action demandée et n’y trouve pas d’intérêt, alors il n’y aura aucun stimuli d’envie chez lui pour accomplir cette action. Il n’y trouvera aucune autre forme de satisfaction que celle de ses parents.



Comment mettre en place des règles à la maison ?


des post-it

Pour qu’une maison tourne, il faut qu’un certain nombre de tâches quotidiennes soient réalisées. Et bien souvent, les enfants rechignent à participer. Instaurer des règles à la maison qui soient comprises et respectées de tous est une étape indispensable pour avoir une bonne organisation familiale.

Le problème ? C’est la tâche elle-même qui est le cœur du problème. Un enfant est par nature immature. Souvent, pour réaliser une action, il faut qu’il y trouve son compte, qu’il y ait une "carotte" (je déteste ce mot) au bout. Il est incapable de se projeter dans le futur comme un adulte et d’imaginer les conséquences de ses actes. Un enfant ne voit pas d’intérêt à ce que ses dents soient brossées ou que sa douche soit prise.

Il faut alors remplacer ces tâches par des missions à réaliser, qui font sens pour l’enfant !

En transformant la tâche en mission, vous pouvez mettre en place conjointement avec votre enfant des objectifs. Quand l’objectif est atteint, l’enfant peut alors profiter de quelque chose d’agréable. Par exemple, inviter un copain à dormir.

Ainsi, la réalisation de ces tâches se transforme en jeu, en mission à accomplir dans lesquelles l’enfant y trouve un intérêt. On transforme ainsi la contrainte en amusement.

Le fait d’associer la consigne à un jeu permet de faire participer les enfants à l’organisation familiale, et d’apporter de la sérénité à la maison.  L’enfant réalise des tâches non plus pour ses parents mais pour sa propre satisfaction, pour ses propres objectifs !



Comment mettre en pratique au quotidien cette nouvelle organisation familiale ?


des mains d'enfants réunies

  • Mettre en place des repères.

A l’école, ça fonctionne généralement mieux qu’à la maison car l’enfant a des repères tout au long de sa journée. Elle est rythmée par un agenda précis avec des temps de travail et des temps d’amusements.

L’enfant sait que de telle heure à telle heure il a pour mission de faire des exercices ou écouter la maitresse, suivi d’un temps agréable : la récréation par exemple.

Enfin, il peut être amené à devoir effectuer des tâches diverses telles que : effacer le tableau, ranger les jouets, arroser la plante au fond de la classe, etc.

L’enfant adhère à ces règles car il a des repères dans sa journée. Il peut mentalement la planifier. Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas que les adultes qui ont besoin de planifier leur quotidien. Les enfants aussi ont besoin d’une sorte d’“agenda”. Le fait de pouvoir planifier son quotidien rassure. Provoque un sentiment de sécurité. Il n’y a rien de pire que de ne pas savoir où l’on va. Une journée non planifiée en fait partie.

  • Matérialiser ces repères par un planning

Les enfants sont trop jeunes pour prioriser eux-mêmes plusieurs informations. Au delà de 2 consignes orales consécutives, leur cerveau fait abstraction de toutes les consignes. Il reçoit trop d’informations en même temps.

C’est pourquoi il est important pour les enfants d’avoir un planning physique, un support sur lequel ils peuvent regarder ce qu’ils ont à faire. Cela peut se matérialiser sous la forme d’un planning de tâches. Mais n’oubliez pas, vos enfants ne doivent pas voir les tâches comme telles. Elles doivent être des repères qui guident leurs journées

  • Rendre le planning interactif

Donner à votre enfant une simple liste de tâche à effectuer est inutile. L’enfant doit pouvoir cocher ce qu’il a réalisé, à la manière d’une To-do list interactive que l'on connait sur nos smartphones.

En effet, le fait de cocher une mission accomplie dans notre To-do list provoque un sentiment de bien-être, de plaisir et d’accomplissement. On se décharge mentalement.

Pour l’enfant, il faut que cette To-do list soit vue comme une bulle de pensée. C’est à dire que l’on met toutes les choses que l’on a à faire mais pour lesquelles il est difficile de se le rappeler.

La To-do list agit alors comme une bulle de pensée toute droit sortie de notre cerveau, qui nous le rappelle tous les jours, au même endroit (par exemple sur la porte du frigo). On libère notre cerveau d’un poids.

  • L’enfant doit avoir un intérêt à respecter le planning de tâches

Vous l’aurez compris, instaurer un planning de missions quotidiennes n’est pas la formule magique pour restaurer l’harmonie à la maison. Nous en parlions plus haut dans cet article, il faut que l’enfant ait un véritable intérêt à accomplir sa routine quotidienne. Si intérêt il y a, alors envie il y aura.

En mettant en place des objectifs à accomplir dans la journée, couplés à un système de valorisation et de reconnaissance (la fameuse « récompense »), votre enfant se sentira motivé à les réaliser. Par exemple : pour chaque mission accomplie, je gagne un bon point. Et au bout de 50 bons points, un événement positif et agréable se produit (aller au bowling, inviter un copain à dormir, etc.).

Pour pimenter le tout, mettez en place des challenges. Par exemple, si j’accomplis toutes les tâches de ma bulle de pensée du jour, alors je gagne un bon point supplémentaire. Votre enfant se motivera de lui-même pour tout accomplir.

Pensez à matérialiser les points par quelque chose de physique : ce peut être une image par exemple. Ainsi, votre enfant pourra compter jour après jour ses objectifs atteints, et connaître la situation précise de son avancement à tout moment. Il se sentira d’autant plus motivé à en acquérir d’autres.

  • N’en faites pas trop, cela doit rester un jeu

Ne les épuisez pas. Instaurez un juste milieu entre responsabilisation et vie d’enfant. Si vous leur en demandez trop, le jeu se retournera contre vous et les enfants ne voudront plus entendre parler de vos missions ou bons points, car alors ils percevront votre nouvelle organisation familiale comme une contrainte.

Il faut que les challenges soient faciles et rapides à accomplir. Pour les garder motivés sur le long-terme, vous pouvez instaurer différents paliers avec plusieurs petits avantages, avant un plus important.

  • Ne blâmez pas l’échec et valorisez la réussite

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas vous qui êtes à l’origine de l’atteinte de l’objectif ou du challenge. C’est votre enfant qui est responsable de l’atteinte ou non de l’objectif fixé. Soyez détaché de ça pour le responsabiliser davantage. Pour que le jeu fonctionne, c’est votre enfant qui doit se sentir concerné par sa réussite, pas vous. Vous ne devez pas intervenir dans ce processus cognitif.

En neurosciences, il a été démontré qu’il faut pas moins de sept stimuli positifs pour compenser l’effet qu’a sur le cerveau un stimulus négatif. Vous comprendrez donc que le blâmer lorsqu’il n’a pas vidé sa bulle de pensée produira l’effet inverse à celui escompté.

Si vous estimez que votre enfant ne joue pas assez le jeu à votre goût, organisez un conseil de famille pour lui demander pourquoi, et ce qu’il aimerait changer. Laissez votre enfant prendre ses responsabilités. Le fait de lui laisser la main sur ce qu’il souhaite changer au lieu de lui imposer des consignes portera ses fruits, croyez-nous.

A contrario, quand il atteint son objectif : félicitez-le ! Le fait de valoriser les réussites donnera envie à votre enfant de faire encore mieux la prochaine fois, de recommencer cette réussite pour se sentir à nouveau valeureux et fier.

Pensez toujours à mettre votre enfant au centre du jeu. La très célèbre pédagogie Freinet place l’enfant comme un acteur de son apprentissage, et l’adulte comme un accompagnateur. La relation hiérarchique entre l’enfant et l’adulte s'efface pour laisser place à une véritable coopération. Cela permet de favoriser l’apprentissage, l’autonomie et la volonté de l’enfant.

  • Participez au jeu

Pourquoi ne pas vous inclure dans ce planning de missions, et créer à côté de celle de votre enfant votre propre bulle de pensée ? Après tout, une bonne organisation familiale commence à une bonne répartition des tâches ;).

Par exemple : faire la lessive, nettoyer la maison, etc. En plus de motiver votre enfant en rendant le jeu collectif, vous aurez vous-même une petite To-do list quotidienne matérialisée physiquement qui vous déchargera mentalement.  Et peut-être même qui vous procurera un vrai sentiment de plaisir lorsque vous achèverez une mission !

Cerise sur le gâteau : accordez-vous également des petits plaisirs au bout d’un certain nombre de missions remplies ;)

La Méthode WOODYS à la rescousse

Vous êtes convaincus qu’il faut revoir votre organisation familiale ? C’est un premier pas. Maintenant, il faut se mettre au travail.

Afin de vous aider et vous accompagner dans cette démarche, nous avons développé la méthode Woodys dans le but de rendre l’organisation familiale ludique, participative et efficace.

Notre organiseur familial Woody’s Family est conçu comme un jeu éducatif pour les enfants. Il prend la forme d’un planning d’organisation de la famille à imprimer ou d’un plateau aimanté qui se pose sur le frigo ou un mur de la maison. Vous pourrez créer un véritable centre de planification familial.

Tout au long de la journée, les enfants peuvent visualiser dans leur bulle de pensées leurs missions du jour, et les indiquer comme effectuées le cas échéant. Woody’s Family simplifie le quotidien en le rendant fun et amusant !

Notre système d’organisation familiale éducatif est conçu pour rendre les enfants autonomes, volontaires et enthousiastes, et ainsi réduire la charge mentale des parents.

Car oui, chers parents, vous méritez de vous simplifier la vie !

DITES M'EN PLUS SUR LA MÉTHODE WOODYS

Harmonieusement,

Signature Elisa Woodys




MON CADEAU POUR VOUS

- La mini formation vidéo "3 secrets pour gagner en harmonie et complicité avec vos enfants et votre conjoint"

-le pdf des "7 astuces pour vivre le bonheur en famille"

S'INSCRIRE POUR RECEVOIR LE DOUBLE CADEAU

Partager ce post

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant